Témoignage apnée du sommeil (histoire de Laura)

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Après de nombreuses visites chez des médecins généralistes et spécialistes depuis toute petite, j’avais l’impression de faire face à une énigme et même d’en être une moi-même. Je suis jeune, mes analyses de sang sont impeccables, ma tension se porte comme un charme. Cependant, j’ai la sensation d’être une petite vieille de 25 ans. En fait, tout me fatigue, comme monter des escaliers, ou faire 500 mètres de vélo.

Témoignage : Laura a guéri de l’apnée du sommeil

Apnée du sommeil : témoignage de Laura

Je sentai souvent mon cœur s’emballer. Depuis toute petite, j’ai toujours été malade et je me sentai faible la majeure partie du temps. Toutes ces allergies ont été banalisées durant toutes ces années.

J’ai bien compris qu’elles pouvaient affaiblir mon système immunitaire, mais je ne pouvais les concevoir au même titre qu’une « maladie » qui aurait pu réellement impacter ma santé sur le long terme. Alors, ni moi, ni mon entourage, n’arrivions à comprendre ce qui posait problème.

Et puis un jour, un médecin ausculte ma mâchoire et m’explique que sa position reculée (à cause de mes allergies et ma respiration par la bouche) peut engendrer une grande fatigue, et avoir une incidence également sur mon cœur. Il m’écoute et acquiesce mes propos quand je lui explique que j’éprouve une fatigue qui me paraît anormale.

Après avoir passé un test de sommeil, j’ai droit à une machine pour dormir et une orthèse pour dégager les voies respiratoires et avancer la position de ma mâchoire. Le premier jour est assez incroyable. C’est comme un renouveau. Je me lève en pleine forme et me sent enfin comme une personne normale. Le matin, je me lève dès lors que mon réveil sonne.

Avant, je restai 1 h 30 au lit avant de m’obliger à me lever et il fallait que je dorme l’après-midi. J’avais aussi tendance à somnoler durant la journée. Puis, s’en est suivi une longue période d’orthodontie et une opération lourde des mâchoires, ce qui a finalement changé ma vie.

Mon diagnostic aura été long à établir, mais j’ai enfin pu profiter de la vie. Je considère que c’est une grande chance d’avoir pu comprendre et améliorer ce qui compliquait mon existence. Je suis reconnaissante envers ce médecin et les équipes médicales qui me permettent aujourd’hui d’être bien dans ma peau. Merci !


Lisez aussi:

Difficultés à respirer profondément la nuit