Apnée du sommeil sévère : la solution du masque à oxygène ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La majorité des traitements pour l’apnée du sommeil ont un but similaire : élargir ou maintenir l’ouverture des voies aériennes supérieures durant la nuit. Sur le marché, de nombreux traitements sont proposés : la perte de poids, le traitement positionnel, les orthèses mandibulaires, et les appareils de pression positive.

Ces derniers constituent les traitements de référence. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur ce type d’appareil ou masques à oxygènes.

Apnée du sommeil sévère : la solution du masque à oxygène ?

Apnée du sommeil sévère : traitement des apnées par ventilation à pression positive continue (PPC)

Le traitement par air avec pression positive continue est le traitement le plus courant pour soigner les apnées du sommeil. Pour les malades touchés par un syndrome d’apnées modéré à sévère, il s’agit de l’unique traitement capable de les soigner.

Le principe est simple. Durant votre sommeil, vous êtes affublés d’un masque relié par un tuyau à une turbine. Cette turbine est chargée d’insuffler de l’oxygène dans les voies aériennes supérieures. Cet air, qui est sous pression évite que les voies aériennes ne se bloquent. Ce qui fait que, quand la machine est bien réglée, l’apnée n’est plus présente.

Votre sommeil vous permet à nouveau de récupérer correctement, et vous êtes à nouveau en pleine forme.

Le problème reste toutefois que les causes de la maladie ne sont pas clairement établies à l’heure actuelle, et que, par conséquent, il s’agit d’un traitement à vie. En effet, si vous ne portez plus de masque, les apnées seront de nouveau présentes.

Le traitement de l’apnée du sommeil par pression positive continue est pris en charge par la sécurité sociale et concerne des patients qui ont un indice supérieur ou égal à 30 apnées par heure.

Vous devez prendre rendez-vous, au préalable, avec un pneumologue ou un laboratoire de sommeil pour vous voir prescrire ce traitement après une étape de diagnostic. Vous serez ensuite accompagné chez vous par un prestataire de service qui installer pour vous tout le matériel.

Dans de rares cas, il peut s’agir d’un traitement qui peut être prescrit aux malades qui ont des facteurs de risques supplémentaires, dès 15 apnées par heure de sommeil.

Pour conclure : Que penser du masque à oxygène ?

Il existe de nombreux traitements disponibles sur le marché pour réduire les symptômes liés à une apnée obstructive du sommeil. Selon le diagnostic, votre médecin traitant vous orientera vers le traitement qui vous convient. Comme nous l’avons dit tout au long de cet article, le traitement par pression positive continue constitue le traitement de référence. Il traite surtout les cas les plus graves.

Il existe d’autres solutions efficaces comme les orthèses d’avancée mandibulaire. Ou encore les traitements positionnels dès lors que le diagnostic a confirmé que le problème est lié au sommeil sur le dos. Pour finir, il n’existe aucun médicament efficace à l’heure actuelle. En effet, ils n’agissent pas sur l’activité des muscles des voies aériennes supérieures durant le sommeil.


Lisez aussi:

Apnée du sommeil pendant la grossesse : qui consulter ?

Apnée du sommeil: est-ce que le travail de nuit a un impact?