Obésité et apnée du sommeil : comment y remédier ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les graisses accumulées au niveau du cou, du pharynx et du ventre (abdomen) font survenir les syndromes classiques d’apnées du sommeil qui viennent bloquer le passage de l’air dans les voies respiratoires supérieures durant le sommeil.

Obésité et apnée du sommeil : comment y remédier ?

Les liens entre apnée du sommeil et obésité

Le surpoids ou l’obésité est évoqué quand il y a un excès de poids par rapport à la taille d’un individu. L’évaluation est effectuée par le biais d’un indice appelé Index de Masse Corporelle (IMC). Ce dernier inclut le poids (en kg) divisé par la taille (en mètres). Le surpoids chez un adulte est défini par un IMC ≥ 25 kg/M2 et l’obésité par un IMC ≥ 30 kg/M2. L’obésité entraîne un risque majeur d’apnée du sommeil.

L’apnée du sommeil morcelle le sommeil, et amène à une mauvaise qualité de celui-ci. Un sommeil en quantité insuffisante est peu réparateur et réduit la sensation de satiété ainsi que la dépense énergétique. Il tend à augmenter l’appétit, et dans ce cas de figure, beaucoup de malades craquent pour des aliments sucrés.

L’apnée du sommeil entraîne aussi des somnolences durant la journée ce qui nuit à l’activité physique, et augmente la prise de poids. Le traitement de cette pathologie, couplé à un bon équilibre alimentaire et une activité physique régulière, va améliorer la qualité du sommeil, et permettre au patient de perdre du poids.

Une perte de poids permet-elle d’éviter un traitement par pression positive continue (PPC) ou par orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) ?

Dans le cas de personnes obèses, une perte de poids importante peut éradiquer les symptômes associés à la maladie. Dans certains cas, le traitement par PPC peut être stoppé.

Toutefois, le syndrome d’apnée du sommeil survient aussi chez des patients non obèses. Il faut aussi prendre en compte les anomalies faciales ainsi que les anomalies ORL. Car avec elles, l’apnée du sommeil ne disparaîtra pas en perdant du poids. Selon les cas, on peut recourir à la chirurgie bariatrique pour traiter l’apnée du sommeil.

La chirurgie bariatrique pour traiter l’apnée du sommeil

La chirurgie bariatrique est une intervention lourde effectuée dans un contexte spécifique. Elle demande l’avis des médecins, avant d’être mise en place, et nécessite un suivi sur le long terme.

Il y a actuellement 3 types de chirurgie bariatrique. Deux interventions permettent, par exemple, de réduire la taille de l’estomac pour limiter les apports alimentaires. Une troisième intervention évite l’absorption des graisses vers le tube digestif.

Les résultats diffèrent selon les techniques utilisées:

  • anneau gastrique : les patients perdent entre 20 et 50 kilos un an après avoir été opéré.
  • sleeve-gastrectomie (réduire taille estomac) : 60 % de l’excès de poids initial.
  • By-pass (limitation des apports alimentaires) : 50 à 70 kilos dans l’année postopératoire

La perte de poids maximale est de deux ans et comporte une reprise de poids moyenne pour ensuite laisser place à une stabilisation 5 à 7 ans après la chirurgie.

En plus de lutter contre l’apnée du sommeil, la perte de poids que permet la chirurgie améliore la prise en charge d’autres maladies comme l’hypertension artérielle (HTA), le diabète, et l’asthme. La respiration et le sommeil sont également meilleurs.


Lisez aussi:

Mal respirer la nuit entraîne toujours un épuisement matinal

Quelle est la meilleure position pour dormir ?