Apnée du sommeil pendant la grossesse : qui consulter ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les apnées du sommeil sont courantes durant une grossesse. Ce syndrome augmente logiquement les risques pour la mère et pour l’enfant. Il faut donc le dépister le plus vite possible quand des symptômes associés à ce trouble prennent place.

Apnée du sommeil pendant la grossesse : qui consulter ?

Les problèmes respiratoires nocturnes durant la grossesse entraînent des risques. Dans le cas de la maman, cela peut concerner l’hypertension et le diabète.

Pour le bébé, il y a risque de prématurité plus élevée ou retard de croissance intra-utérin pour le fœtus. De nombreuses études ont mis en avant le fait qu’il y avait de nombreuses complications durant la grossesse, comme des embolies pulmonaires ou troubles cardiaques.

Il existe de nombreux paramètres pouvant entraîner une apnée du sommeil, même si ce syndrome touche en grande majorité les hommes. Toutefois, le syndrome augmente durablement durant la grossesse et explose littéralement au fur et à mesure du développement du fœtus.

Les ronflements touchent près de la moitié des femmes enceintes à la fin de leur grossesse tandis qu’un tiers d’entres elles sont touchées par des rhinites.

Quels facteurs de risques de développer une apnée du sommeil durant la grossesse ?

L’obésité et l’âge augmentent le risque de souffrir d’apnées du sommeil durant une grossesse. L’hypertension artérielle chronique, qui est associée au surpoids, et la rétention d’eau, sont également courantes.

De nombreux changements ont lieu quand une femme est enceinte, qu’il s’agisse des hormones, du système cardiovasculaire, circulatoire ou de la morphologie en général. Ce qui occasionne dans beaucoup de cas, des troubles de la fonction respiratoire, ce qui peut déboucher sur une apnée du sommeil.

Toutefois, même si le surpoids et l’obésité sont un facteur de risque, la prise de poids liée à la grossesse n’est pas corrélée aux apnées du sommeil. C’est la façon dont le poids est réparti qui semble causer le trouble. La graisse située au niveau du cou est ce qui pourrait entraîner, dans le cas d’un surpoids, ces troubles du sommeil.

Dépister les troubles du sommeil lorsqu’on est enceinte

Pendant la grossesse, des ronflements, une rhinite chronique et des réveils nocturnes sont fréquemment vécus par les femmes, notamment pendant les trois derniers mois de la période. Étant donné que ce sont des signes bénins, il est compliqué de dépister les éventuels symptômes associés à des apnées du sommeil.

Un bilan réalisé au sein d’un centre médical spécialisé du sommeil reste la meilleure façon d’identifier d’éventuels troubles.

Moins fiables, les questionnaires de dépistage sont aussi une solution adaptée pour traiter les cas d’apnées du sommeil, et s’adressent à tout type de public concerné par ce syndrome.

Le questionnaire de Berlin, et l’échelle de somnolence d’Epworth, en sont de parfaits exemples. Le premier identifie les ronflements, la somnolence, l’obésité, l’hypertension, et le deuxième évalue la somnolence durant la journée. Ces deux outils sont toutefois limités par rapport aux résultats donnés.

En ce qui concerne l’apnée obstructive du sommeil dans le cas de la femme enceinte, les recommandations sont peu nombreuses. Il sera proposé à la future maman un appareillage de nuit et des exercices physiques adaptés si celle-ci présente un surpoids. La position à adopter durant le sommeil, sur le côté gauche et le haut du corps légèrement surélevé, tend à améliorer la respiration.

Enfin, dans de rares cas, la chirurgie respiratoire ou bariatrique est une solution à envisager.


Lisez aussi:

Apnée du sommeil sévère : la solution du masque à oxygène ?